Sur le terrain

Les excursions « sur le terrain » régulièrement inscrites au calendrier sont ce que préfèrent bien des Rangers juniors canadiens. Ces expéditions fournissent aux jeunes une occasion unique de mettre en pratique ce qu’ils ont appris et d’éprouver le plaisir et la fierté que procure la maîtrise d’une discipline difficile.

Une fois au camp, les Rangers juniors canadiens reçoivent de l’instruction sur la survie en milieu sauvage. Ils peuvent apprendre à chasser l’ours, les oiseaux et la baleine ou à prendre au piège des animaux de plus petite taille comme des phoques, des chevreuils et des lièvres. On leur enseigne également à dépouiller et à faire cuire du gibier, à pêcher le poisson et à trouver des aliments comme des petits fruits, des champignons ou des plantes comestibles. Le camp est aussi une occasion de mettre en pratique diverses techniques : faire un feu, mettre des provisions alimentaires en lieu sûr et se diriger avec une carte et une boussole, un système mondial de localisation (GPS) ou en se fiant aux étoiles.

Les sorties en milieu sauvage sont une réalité de la vie de nombreux résidents des régions éloignées et isolées du Canada. L’idée d’intégrer des leçons pratiques de survie au programme d’instruction des Rangers juniors canadiens a été bien accueillie par les conseils de tribu ou de bande et les autorités municipales.

Ces grandes expéditions se font toute l’année, dans toutes sortes de conditions météorologiques, ce qui permet d’exposer les Rangers juniors canadiens aux réalités de la vie au grand air et sur l’eau. Les groupes se déplacent en motoneige, en bateau, en raquette, en ski, à pied, en voiture ou dans des véhicules tout-terrains pour atteindre leur destination; là, ils installent un camp pouvant prendre diverses formes : igloo, abri en appentis, tipi, tente ou autre logement temporaire.

Date de modification :