Rangers canadiens

Sous-élément constitutif de la Réserve des Forces armées canadiennes (FAC), les Rangers canadiens (RC) mettent des patrouilles et des détachements au service des missions de sécurité nationale et protection civile le long des côtes, dans les endroits isolés et peu peuplés du Canada, qui ne pourraient être desservis adéquatement et de façon économique par d’autres éléments des FAC. Originalement créés en 1947, les Rangers canadiens protègent la souveraineté du Canada en signalant des activités ou des phénomènes inhabituels, en recueillant, localement, des données d'importance pour les opérations militaires et en effectuant, au besoin, des patrouilles de surveillance ou de protection de la souveraineté.

Les Rangers canadiens sont des membres dévoués et bien informés de l’Armée, et reflète la diversité de leurs communautés respectives. Plusieurs Rangers canadiens sont autochtones avec un total de 23 langues parlées différentes. Les Rangers canadiens se reconnaissent facilement à leur sweatshirt rouge et leur casquette et jouent un rôle important pour faire progresser la reconnaissance publique des groupes des Premières nations, des Inuit et Métis du Canada.

On compte actuellement plus de 4 700 Rangers canadiens dans 178 collectivités partout au Canada. Ce nombre devrait passer à 5 000 d'ici 2012.

Mission des Rangers canadiens

La mission des Rangers canadiens est de « fournir aux FAC une force équipée légèrement, autosuffisante et mobile pour soutenir les opérations sur la scène nationale et protéger la souveraineté du Canada ».

Tâches des Rangers canadiens

Voici la liste des tâches des Rangers canadiens sur la scène nationale :

Exécuter et soutenir des opérations de protection du territoire:

  • Mener et soutenir des patrouilles de surveillance et de protection du territoire au Canada, sur demande et participer à l’instruction
  • effectuer, sur demande des patrouilles dans les postes du Système d’alerte du Nord
  • Signaler les activités suspectes, inhabituelles ou insolites
  • Recueillir des renseignements utiles sur le plan militaire;

Mener et soutenir des opérations des FAC au pays :

  • Surveiller les terres, les côtes et les eaux intérieures sur demande
  • Fournir une expertise sur le milieu local (guides et conseils)
  • Participer aux opérations de recherche et sauvetage (SAR) sur demande
  • Fournir de l’aide en cas de désastres, naturels ou de main d’homme, et dans le cadre d’opérations humanitaires
  • Prêter main-forte à d’autres administrations (fédérale, provinciale, territoriale ou locale) sur demande ;

Assurer une présence des FAC dans la collectivité :

  • Former, encadrer et superviser les Rangers Juniors canadiens; Le rôle qu’ils assument dans le cadre du Programme des Rangers Juniors canadiens (RJC), bien qu’il ne s’agisse pas d’une tâche « opérationnelle », contribue à l’atteinte d’objectifs nationaux. En effet, ils aident à améliorer considérablement la qualité de la vie des jeunes dans les endroits les plus isolés du Canada
  • Soutenir les activités de la collectivité, et y participer, p.ex. Yukon Quest, la Fête du Canada, le jour du Souvenir, etc.

Les Rangers canadiens sont les yeux et les oreilles militaires du Nord de là leur devise Vigilans, les observateurs. Bien que l’orientation originale; visant la surveillance et la souveraineté soit toujours prioritaire, les activités menées par les Rangers canadiens leur ont permis de démontrer leur ingéniosité, leur esprit d’initiative et leur compétence au cours des opérations domestiques. À titre d’exemple notons les opérations de recherche et sauvetage et leur contribution significative lors des désastres comme l’avalanche de Kangiqsualujjuaq dans le nord du Québec ou la crise de l’eau potable de Kashechewan dans le nord de l’Ontario. Les Rangers canadiens ont accomplis leurs tâches de façon exceptionnelle, et leur valeur en tant que ressource opérationnelle pour les FAC est inestimable.

Date de modification :