Former une patrouille

La capacité du Programme des Rangers juniors canadiens (RJC) (nombre de patrouilles de RJC) est déterminée par l’expansion autorisée par le Vice-chef d’état-major de la Défense (VCEMD) et elle est basée sur la planification opérationnelle et les fonds disponibles. L’effectif (nombre de RJC) est à la discrétion du Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (GPRC), en consultation avec la collectivité.

La formation d’une patrouille de RJC se fait en six étapes.

Première étape – Vérification

Il faut vérifier les éléments suivants avant de rendre visite à une collectivité:

  • il y a un regroupement de Rangers canadiens (RC);
  • la collectivité est retirée et isolée;
  • l’expansion est conforme au plan d’expansion du programme des RJC.
Deuxième étape – Planification préliminaire

Au cours de cette étape, une collectivité ne devrait pas penser que l’établissement d’une patrouille de RJC a été autorisé. Le processus d’établissement d’une patrouille peut s’étendre sur une période de plus d’un an. Chaque GPRC devra s’adapter à un processus général afin de satisfaire les besoins de la collectivité ainsi que les siens.

Les GPRC devront s’assurer que les points suivants ont été considérés, pas dans un ordre particulier, pour l’ouverture d’une patrouille :

  • effectuer une visite à la collectivité afin de présenter à ses chefs et aux RC le Programme des RJC;
  • déterminer si il y a une raison impérieuse d’établir une patrouille de RJC;
  • s’assurer que la collectivité comprend le Programme des RJC et accepte son rôle dans le cadre de la mise en œuvre du Programme;
  • on a envisagé diverses options pour les autres programmes de cadets, et si un corps de cadet est déjà dans la communauté, que le Commandant du GPRC communiquera avec le Commandant de l’URSC afin de s’assurer que la communauté peut soutenir à la fois le Programme des RJC et le Programme des cadets;
  • il y a suffisamment de jeunes pour assurer le fonctionnement d’une patrouille de RJC;
  • s’assurer que la patrouille locale de RC a donné son soutien et a désigné au moins deux RC afin qu’ils aident le chef de patrouille des RJC et le commandant adjoint de la patrouille de RJC;
  • s’assurer qu’il y a suffisamment d’intervenants adultes qui pourraient composer un Comité d’adultes (CA);
  • s’assurer qu’il y a un lieu d’instruction approprié offert gratuitement au MDN;
  • débuter la présélection des personnes qui souhaitent collaborer avec la patrouille de RJC (RC, CA, bénévoles) a commencé;
  • s’assurer qu’il y a un appui fort de la collectivité, notamment une résolution par le conseil de bande ou une lettre officielle de la collectivité indiquant son soutien à l’égard du Programme des RJC.
Troisième étape – Demande officielle au Directeur – Cadets et Rangers juniors canadiens (D Cad & RJC)

À cette étape, on peut procéder à ce qui suit :

  • formulation d’une recommandation par le commandant du GPRC;
  • formulation d’une recommandation par le commandant de zone;
  • envoi d’une demande au D Cad & RJC en vue d’obtenir son autorisation pour former une patrouille – cette demande doit expliquer en détail les éléments des étapes un et deux et mentionner les deux recommandations.
Quatrième étape – Autorisation

En se basant sur les recommandations reçues, le D Cad & RJC peut autoriser:

  • le financement de la patrouille de RJC;
  • la formation de la patrouille de RJC.
Cinquième étape – Inscription

À cette étape, on peut procéder à ce qui suit :

  • mise en place d’un CA, présélection et signature des ententes de bénévolat;
  • confirmation du chef de patrouille des RJC et du cmdt adjoint par le GPRC;
  • inscription des RJC et commande des uniformes;
  • présélection des RC;
  • présélection des volontaires et signature des ententes de bénévolat.
Sixième étape – Mise sur pied

À cette étape, on peut procéder à ce qui suit:

  • nomination d’un caporal-chef/sergent des RJC (normalement par vote), sous la supervision et avec la confirmation du GPRC;
  • défilé officiel de mise sur pied.
Date de modification :